• Autre,
  • Vie étudiante,

#3 Témoignages d'étudiants de l'UFR LCC

Publié le 28 avril 2020 Mis à jour le 7 juillet 2020
Date
Du 14 avril 2020 au 01 septembre 2020
Lieu(x)
UFR Langues, Cutures et Communication
 

L'UFR LCC déploie tous ses moyens pour adapter cette fin d'année universitaire à la situation actuelle.
Mais comment les étudiants de l'UFR vivent-ils l'inédite crise sanitaire que nous traversons?


Retrouvez les 3 premiers témoignages des étudiants de l'UFR LCC ici

Retrouvez les témoignages 4, 5 et 6 des étudiants de l'UFR LCC ici

 

Témoignage #8
Etudiant en licence de Langues Etrangères Appliquées à l'UFR LCC,
Terry répond à 19 questions autour du COVID 19

(propos recueillis le 28/04/2020)

Bonjour Terry. Tout d'abord comment allez-vous?

Je vais très bien.

Est-ce que vous avez des proches touchés par le COVID 19 ou qui semblent l'être?

Oui mon cousin. Hélas, il nous a quitté il y a trois semaines, nous n'avons pas pu aller à son enterrement.

Etes-vous à Clermont-Ferrand ou ailleurs?

J'ai rejoint mes parents à la campagne, dans mon village.

Comment vous êtes-vous organisé à l'annonce de la fermeture au public de l'université?

J'ai pris mes affaires et j'ai demandé à mon père de venir me chercher, car ma voiture est tombée en panne dans la semaine du confinement.

Dans quelles conditions matérielles vivez-vous le confinement (type d'habitat, accès au réseau Internet, qualité du matériel informatique détenu, possibilité de s'aérer, personne à s'occuper etc)?

Je le vis parfaitement, j'ai des livres, Internet même si la connexion est limite. Je peux au moins regarder Netflix, ou jouer avec mon frère à des jeux vidéo, car il vit sur Paris.

Sur une échelle de 0 à 20, où en est votre moral après (plus d')un mois de confinement?

Je dirais un 17, car j'ai déjà vécu deux confinements. Si je fais le calcul des deux j'ai dû rester 1 an et 6 mois confiné, sans les technologies actuelles ni la palette qui nous est offerte de divertissement, ni la liberté que j'ai actuellement, donc j'ai déjà été « entraîné ».

Avez-vous pu bénéficier du plan de continuité pédagogique mis en place par l'université?

Oui, pour quelques cours en vidéo c'était compliqué pour moi à cause de ma mauvaise connexion mais mes amis ont toujours été présents pour moi, si je n'arrivais pas à suivre mon cours.

Que pensez-vous de la réorganisation des examens du second semestre et de deuxième chance / rattrapage?

Elle est bien, après je suis un cas particulier en LEA* car je fais mon stage en télétravail et cela me demande beaucoup de travail, mais ce sont des travaux utiles qui me responsabilisent beaucoup. Mes examens tombent en même temps que mon stage donc c'est difficile de concilier la vie confinée, révision, télétravail. Après une vie facile est trop mélancolique, on a rien à raconter, alors que là si je réussis mon année je pourrai être fier car j'aurais du redoubler d'efforts.
J'espère ne pas aller au rattrapage, car si je dois passer par vidéo mes examens ça risque d'être très compliqué pour moi.
*ndlr LEA = Langues Etrangères Appliquées

Plus globalement, que pensez-vous de la gestion de la crise par l'université?

Honnêtement, je pense que notre université a mis beaucoup de temps pour mettre en place ce qu'il fallait faire et nous avions l'impression qu'ils ne voulaient pas voir la réalité que la France n'allait pas sortir au bout d'un ou deux mois de cette crise.

Comment organisez-vous vos journées de confinement?

Au début de mon confinement j'allais aider mes parents dans leurs serres horticoles pour que la production continue, sans avoir de contacts avec les clients. Le pic de leur saison se fait de mi-mars à juin 7j/7j donc sans personnel c'est compliqué. Sinon, depuis le 20 avril, j'ai commencé mon stage qui me donne, comme je l'ai déjà dit, beaucoup de travail. Malgré la crise actuelle, il me permet d'apprendre beaucoup de choses et me donne une autre vision d’un service Marketing.
Lors de mes journées libres, je vais me promener avec ma chienne autour de chez moi, car je vis au milieu de nulle part (le premier village n'est qu'à 6 km), et n’entendre aucune voiture aux alentours me fait parfois bizarre, mais à la fois, on s'habitue.

Que vous manque-t-il le plus et... le moins?

Mes amis me manquent, nos fous rires surtout, mais nous nous parlons un peu tous les jours donc ça va. Parfois, c'est bien d'être confiné, ça nous permet de se recentrer sur nous-même et répondre à certaines questions.
Je n'ai pas vraiment de choses qui me manquent le moins.

Avez-vous une astuce qui vous permet de mieux vivre votre confinement?

J'écoute beaucoup de musique de différents styles, je peux passer par le rock, le rap US new ou old school, rap français old ou new school, opéra, hip-hop, pop, indie...

Avez-vous un livre, un film, une série, une musique à nous conseiller?

Je suis très livre de science-fiction. Pour s'évader, je vous conseille Jules Verne, ou Stephen King pour un peu de frisson, ou Asimov, pionnier de la science-fiction, « the witcher ».

En film, je suis plus comique en ce moment, idem pour les séries. Je regarde beaucoup "les simpsons" et je me repasse les films « star wars » avec en bonus les dessins animés sur la même saga qui permettent de mieux la comprendre.

J'écoute deux musiques soft quand je me balade :« Pacific coast Highway in the movie by AWOLNATION » et « The Beach by Oscar Anton ».

Quel fait marquant de cette période va rester ancré dans votre mémoire?

La perte de mon cousin et mon stage en entreprise.

Quelle habitude prise ces dernières semaines allez-vous conserver?

Moins aller sur les réseaux sociaux et plus aller m'informer hors média télévisé.

Qu'allez vous faire à la rentrée?

Revoir mes amis, sortir avec eux, essayer de rencontrer des étudiants Erasmus*.
*ndlr : Erasmus = programme d'échange d'étudiants et d'enseignants en zone européenne

La crise chamboule-t-elle vos projets professionnels?

Un peu oui, pour les stages par exemple. Il est toujours mieux de le faire aux côtés de son maître de stage plutôt que derrière son écran mais j'apprends tout aussi bien.

Pensez-vous que les conséquences économiques de cette crise pour notre pays peuvent avoir une influence sur votre avenir?

Oui, mais j'ai la chance d'avoir un diplôme qui est tourné vers l'international donc je pourrai, si c'est trop critique, partir dans un autre pays et m’adapter.

Avez-vous un message à faire passer?

On parle souvent de ce confinement en négatif. Ayant déjà vécu en confinement plusieurs fois et dans des conditions bien plus précaires, cela ne m’a jamais fait de mal. Au contraire, j'ai appris à me recentrer sur moi-même et à ne plus me prendre la tête. J'ai eu une vision totalement différente sur la vie et les personnes qui m'entourent. Désormais même dans des choses mauvaises, j'arrive à voir le positif.  Nous vivons un changement de l'humanité dans notre époque, ce n'est pas un mal en soi, cela veut dire que nous évoluons.

Merci Terry, bonne continuation, et faites attention à vous!

Si vous êtes étudiant(e) à l'UFR LCC et que vous aussi vous souhaitez partager votre témoignage, merci d'écrire à Henri.GILBERT@uca.fr
 

Témoignage #7
Etudiante en licence d'Information et Communication à l'UFR LCC,
Charlotte répond à 19 questions autour du COVID 19

(propos recueillis le 27/04/2020)

Bonjour Charlotte. Tout d'abord comment allez-vous?

Bonjour, je vais très bien, le soleil fait un bien fou et j'ai la chance d'avoir un joli petit jardin pour en profiter.

Est-ce que vous avez des proches touchés par le COVID 19 ou qui semblent l'être?

Non aucun de mes proches n’est touché par le COVID et j'en suis très reconnaissante.

Etes-vous à Clermont-Ferrand ou ailleurs?

Je suis rentrée chez mon père la nuit de l'annonce du confinement, j'ai été prise de court comme beaucoup de personnes je pense.

Comment vous êtes-vous organisée à l'annonce de la fermeture au public de l'université?

Au départ, je comptais rester sur Clermont une semaine ou deux et puis rentrer mais je n'ai finalement pas eu le choix.

Dans quelles conditions matérielles vivez-vous le confinement (type d'habitat, accès au réseau Internet, qualité du matériel informatique détenu, possibilité de s'aérer, personne à s'occuper etc)?

Je suis donc retournée comme je l'ai dit chez mon père, nous habitons dans une maison à la campagne.

Sur une échelle de 0 à 20, où en est votre moral après (plus d')un mois de confinement?

Je dirais qu'il est à 15/20, j'ai une chance extrême d'être en bonne santé et de ne pas passer le confinement seule. Après tout dépend des jours évidemment mais je pense qu'il est important de se rappeler de l'essentiel.

Avez-vous pu bénéficier du plan de continuité pédagogique mis en place par l'université?

Oui, j'ai pu bénéficier de la continuité pédagogique. Je passe d'ailleurs mes partiels en ligne dans quelques semaines.

Que pensez-vous de la réorganisation des examens du second semestre et de deuxième chance / rattrapage?

Je pense qu'elle correspond tout à fait à la situation actuelle et que l'UCA n'avait pas réellement d'autre choix. En revanche, je pense que beaucoup d'étudiants vont en profiter pour tricher.

Plus globalement, que pensez-vous de la gestion de la crise par l'université?

Je pense que l'université a géré la crise du mieux qu'elle a pu ce n'est jamais évident.

Comment organisez-vous vos journées de confinement?

Pour l'instant elles sont organisées en fonctions des révisions, donc je passe une bonne partie de la journée à relire mes cours mais je prends malgré tout du temps pour bronzer, regarder un bon film et écouter de la musique.

Que vous manque-t-il le plus et... le moins?

Ce qui me manque le plus ? Je dirais sans hésitation mon copain, les soirées entre amis et les fous rires à n'en plus finir. En revanche, ce qui me manque le moins au monde est le harcèlement de rue.

Avez-vous une astuce qui vous permet de mieux vivre votre confinement?

Oui, il y a tout d'abord le sport et la méditation qui m'aident énormément et les activités créatives comme le dessin et l'écriture.

Avez-vous un livre, un film, une série, une musique à nous conseiller?

Un livre : « L'ombre du vent » de Carlos Ruiz Zafon, un pur chef d’œuvre

Un film : « Inséparables », parfait pour remonter le moral

Une série : « Freud », la psychologie freudienne est subtilement abordée

Une musique : “Shameless” de The Weekend

Quel fait marquant de cette période va rester ancré dans votre mémoire?

Tout d'abord le nombre de morts et je dirais ensuite l'inconscience et la stupidité des personnes qui  ne respectent pas les mesures. Enfin, la solidarité et le retour d'une humanité qui est à l'heure actuelle selon moi trop souvent oubliée.

Quelle habitude prise ces dernières semaines allez-vous conserver?

Je vais continuer à méditer plus régulièrement et également continuer à apprendre l'italien.

Qu'allez vous faire à la rentrée?

À la rentrée je pense que je vais tout d'abord m'occuper de mon permis de conduire et reprendre un programme de révision plus efficace.

La crise chamboule-t-elle vos projets professionnels?

Oui, je souhaitais faire mon stage de deuxième année en Espagne malheureusement je pense que ça ne sera pas possible.

Pensez-vous que les conséquences économiques de cette crise pour notre pays peuvent avoir une influence sur votre avenir?

Je pense oui, nous allons certainement rentrer dans une nouvelle crise économique qui risque d'avoir de nombreux impacts donc il est presque certain que cela influencera mon avenir.

Avez-vous un message à faire passer?

Relativisons et arrêtons de nous plaindre pour la moindre petite contrainte.

Merci Charlotte, bonne continuation, et faites attention à vous!

Si vous êtes étudiant(e) à l'UFR LCC et que vous aussi vous souhaitez partager votre témoignage, merci d'écrire à Henri.GILBERT@uca.fr

 

Retrouvez les 3 premiers témoignages des étudiants de l'UFR LCC ici

Retrouvez les témoignages 4, 5 et 6 des étudiants de l'UFR LCC ici